Pas au tableau

Pas au tableau

Les enfants de l’accueil de loisirs du Centre Socioculturel de la Meinau deviennent les spectateurs, danseurs et chorégraphes, d’un spectacle de danse contemporaine proposé par POLE-SUD.

Spectacle pas au tableau
"Pas au tableau" est un spectacle qui se joue dans les classes, avec la participation des élèves

Ce matin, l’équipe des animateurs du Centre socioculturel de la Meinau accueille les enfants comme tous les mercredis matins : rien de neuf a priori.

A l’étage, dans la salle bleue, pourtant, les choses se mettent en place en toute discrétion : on repositionne toutes les tables et les chaises de manière à ce qu’il y ait 24 places face au tableau, avec suffisamment de place pour… mais, pour quoi au fait ?


« C’est bon, on peut y aller ? » Lola, jeune femme à la voix fluette, s’adresse au groupe de la Coccinelle.
« Bonjour, je m’appelle Lola, je suis vraiment ravie d’être ….. ». Arrêt sur image, Lola bugge, rires nerveux dans la salle.
« …. Parmi vous aujourd’hui. Merci de m’accueillir dans votre …. ». Pause, Lola est comme glacée sur place, et c’est aux enfants de compléter : « dans la salle bleue ? Au Centre ? ».


« En réalité, je suis danseuse, mmmmmm….. ». Les rires deviennent de plus en plus francs : « Mais ? » – « Mais quoi ? »
« … Mais j’ai toujours rêvé de m’appeler C L A U D E » !


Pendant 10 min, Lola propose un solo, une partition chorégraphique écrit par Ambra Senatore, directrice du Centre chorégraphique national de Nantes. Au rythme des déplacements de part et d’autre de la salle, de coups de chiffon, de tentatives de jeter de boulettes et d’avions en papier dans la cible qui est la poubelle, de levers de jambes tel un pantin désarticulé, d’arrêts sur image, la danseuse évolue devant le tableau.


« Vous venez d’assister au solo de Claude. Je m’appelle Lola mais, ma chorégraphe m’a dit que dans un spectacle, on pouvait être qui on voulait, alors j’ai décidé d’être Claude ».


Une discussion s’organise entre les enfants et Lola :
« Quels sont les types de danse que vous connaissez ? » Danse classique, danse moderne, zumba, ballet Hip-Hop, Capoeira etc.
« Le solo de Claude que vous venez de voir, c’est de la danse contemporaine. Et il a été conçu comme un jeu. Vous jouez beaucoup, non ? Ça vous dit qu’on joue ensemble ? Alors, dans ce solo, il y a deux règles : il y a autant de parties que de lettre dans le prénom de C L A U D E. Et dans chaque partie, il y a 7 ingrédients :

DIAGONALE
TRAVERSÉE
IMITATION
CHANGEMENT DE NIVEAU
FAUTE
ACCENT
PAUSE

On voit bien que ça fait quelques nœuds dans la tête de certains enfants ! Qu’importe, chaque ingrédient va leur être expliqué par les mots et par le corps, en faisant, en expérimentant tous ensemble.


On part des mouvements qu’ils ont vus pour ensuite leur demander de proposer leur propre geste : de spectateurs ils deviennent danseurs.

A partir des propositions du groupe, Lola va refaire le solo, mais en y ajoutant, une dernière partie : celle qui mélange les ingrédients proposés par les enfants. De danseurs, ils deviennent ainsi, chorégraphes.


Et voilà comment le solo de C L A U D E devient ainsi le solo des E N F A N T S.
 
Partition du solo des enfants de la salle bleue du CSC de la Meinau – 19 octobre 2022
INGREDIENT :            
DIAGONALE                ® le buste se penche à droite, puis à gauche
TRAVERSEE                ® on traverse la rangée à pied / les doigts traversent la table
CHANGEMENT           ® la tête en bas, la tête en haut
DE NIVEAU
IMITATION                  ® on imite un chat qui dodeline de la tête en faisant sa toilette
FAUTE                         ® on écrit son nom en l’air avec son doigt et on inverse les lettres
ACCENT                      ® mouvement ninja des sabres avec les bras
PAUSE                        ® la rotation du bras qui s’arrête en plein élan
 

Pour ce qui est de la parole des enfants à la fin du spectacle, les animateurs leur ont demandé de choisir un mot pour décrire ce qu’ils ont vécu, avec une consigne à suivre à la lettre : se sentir libres de tout exprimer – c’est la liberté du spectateur.
Il y a eu : « Incroyable, super, moyen, et ennuyant à mourir » et pour les impressions négatives ils ont eu du mal à dire pourquoi. La petite Camille confie :  » J’ai trop aimé mais pas trop compris certaines parties ». Pour la petite Alya, « les danseurs c’est comme des marionnettes » !
Pari gagné pour engager une réflexion et un dialogue sur le spectacle vivant !


Pas au tableau est une pièce créée par Ambra Senatore – CCN de Nantes à destination du jeune public. Elle a été programmée par POLE-SUD – CDCN Strasbourg dans les salles de classes des écoles et structures partenaires, du 17 au 21 octobre 2022, dans les écoles primaires de Strasbourg – Guynemer II, Canardières, Schluthfeld, Fishart – et de Limmersheim, au Centre Socioculturel de la Meinau et à l’Ecole de musique de POLE-SUD.

Pôle-Sud
Author: Pôle-Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *